La banque Orange retarde son lancement au 4e trimestre 2017

La banque Orange avait pour ambition de se lancer sur le marché de la banque en ligne dès le mois de juillet 2017. Malheureusement, une succession de petits soucis techniques l’ont obligé à revoir le calendrier. Dès le début du mois de juillet, le PDG du groupe télécom est intervenu pour mettre fin aux rumeurs et annoncer un nouveau programme.

Orange Bank

Une offre Orange Bank encore en 2017

C’est « dès la rentrée » que le PDG de la société annoncera le planning pour Orange Bank. Cela lui laissera ainsi deux mois supplémentaires cet été pour améliorer la qualité du service qui est actuellement en phase de test auprès de certains employés sélectionnés. Au mois de septembre, Orange officialisera donc la date de lancement d’Orange Bank, une nouvelle banque en ligne sur un marché déjà très encombré. Cette banque est issue du rachat de Groupama Banque par Orange qui s’est fait un peu plus tôt dans l’année.

Au total, ce sont déjà 600 personnes qui travaillent sur le projet Orange Bank. Cela a impacté d’ailleurs les résultats financiers du groupe puisqu’une perte de plus de 21 millions d’euros a été enregistrés au titre du lancement de cette banque sur les 6 premiers mois de l’année 2017. Le projet reste cependant ambitieux et très intéressant pour l’opérateur télécom qui compte 30 millions de clients. Il pourra s’appuyer sur ces derniers pour se constituer un matelas pas cher de clients.

Avec sa base, il pourrait très rapidement séduire des millions de clients et devenir le leader sur un marché encore en pleine croissance. A titre d’information, seules ING Direct et Boursorama Banque ont dépassé le million de clients. Les autres banques en ligne comme BforBank, Hello bank!, Monabanq ou Fortuneo n’ont pas encore réussi à dépasser les 500.000 clients.

Un marché déjà très compétitif

Il n’empêche que si Orange Bank fait peur à tout le marché, la future banque en ligne d’Orange peut également craindre les acteurs actuels. En effet, ils ont non seulement l’expérience des plus grands groupes bancaires français (toutes les banques en ligne appartiennent aux groupes bancaires physiques traditionnels), mais en plus leur offre est vraiment compétitive. La majorité des clients ne paient aucun frais bancaire sur le service. Les banques en ligne sont d’ailleurs largement déficitaires pour le moment puisqu’elles ont perdu plus de 80 millions d’euros en cumulé sur l’année 2016. Elles espèrent sur le long terme pouvoir offrir suffisamment de crédits et autres produits d’épargne pour tirer leur épingle du jeu et arriver dans le vert.

Rendez-vous donc le 2 novembre 2017.

La banque Orange retarde son lancement au 4e trimestre 2017
4 (80%) 1 vote